Vélo, balade et haltes gourmandes autour d’Angers

Angers Bike Tour île Saint-Aubin

À la faveur des chaudes journées de printemps et d’été, le cyclotourisme devient un moyen idéal de découvrir la région angevine.

Vos jambes fourmillent et vos sens frétillent à l’idée de vous lancer dans une nouvelle aventure ? Cette lecture est faite pour vous. On vous emmène le long des chemins de halage de la Mayenne, en bord de Loire ou dans les coteaux du Layon et de l’Aubance, où vous trouverez à la fois des paysages, des lieux patrimoniaux et des expériences gustatives – solides ou liquides ! Et si vous manquez d’idées pour de belles haltes gourmandes, on s’occupe de vous tout de suite.

La boucle de la Mayenne

Allez, on embarque pour une première balade direction la Mayenne, vers l’un des jolis chemins de halage qui bordent les rivières du département. Au départ d’Angers, commencez par longer la Maine pour sortir doucement de la ville.

Une fois arrivé à la bifurcation vers l’île Saint-Aubin, vous pouvez décider de prendre le bac, actionné à la main par un passeur, qui traverse la Mayenne et vous dépose en quelques minutes sur l’île. Un petit tour de vélo à la découverte des champs et des vaches en liberté, suivi d’un café à la guinguette du Port de l’île et vous pouvez vous remettre en route direction Cantenay-Épinard. Sous les arbres, la balade est agréable par temps chaud et la prochaine halte gourmande ne tarde pas : La Cabane du Chat-qui-pêche vous tend les bras sur votre gauche dès l’arrivée dans le village. La vue sur la Mayenne est imprenable et la bonne cuisine invite à s’installer à l’une des tables en bois, les pieds dans l’herbe. Si d’aventure vous y passez en fin de journée : le coucher de soleil vous accompagnera de ses jolies couleurs toute la soirée.

Un peu plus loin sur la route de cette boucle, après avoir suivi le chemin de halage, on arrive à Montreuil-Juigné. Ici, c’est à la guinguette La Rainette que nous préférons nous arrêter pour faire une pause : le lieu parfait pour boire un verre entouré de verdure, avant de reprendre tranquillement le chemin du retour.

La boucle angevine de la Loire à vélo

Cette deuxième boucle de 40 kilomètres suit l’itinéraire de la Loire à vélo. À partir d’Angers, elle vous emmène à travers le site des Ardoisières de Trélazé, ancienne carrière ardoisière où la nature a repris ses droits, avant de vous laisser emprunter le bac à bras de la Chevalerie que vous actionnerez vous-même et qui vous permettra d’enjamber l’Authion. Arrivée en bord de Loire, au petit village de La Daguenière, une pause s’impose ! En saison, c’est à la guinguette L’Embardée, au Port Maillard, que vous pourrez vous rafraîchir et vous régaler en admirant la vue sur la Loire.

Pour la suite de la balade, vous repartez direction Angers, via Les-Ponts-de-Cé, Sainte-Gemmes-sur-Loire et Bouchemaine. Là, encore, les haltes gourmandes ne manquent pas. Pour un déjeuner ou un dîner de qualité avec vue, on vous conseille la guinguette de Port Thibault à Sainte-Gemmes-sur-Loire ou bien l’Auberge de Chanteclair à Bouchemaine. Et si vous avez plutôt envie d’attendre votre retour à Angers pour prendre un café ou un verre, la guinguette du Héron Carré est idéalement située : en bord de Maine avec en prime une superbe vue sur la ville et le château !

La boucle entre Loire et Aubance

Avec cette balade à vélo de 52 kilomètres, vous ne vous éloignerez jamais beaucoup de la Loire. Si vous partez de La Daguenière et que vous êtes amateur de coucher de soleil sur l’eau, il peut être judicieux de prévoir de traverser le pont de Saint-Mathurin-sur-Loire en fin de journée : la vue sur la Loire y est réellement sublime à cette heure. Quel que soit votre choix, cette boucle vous réserve de beaux paysages très divers, entre Loire, campagne et vignes. Sans compter la traversée de jolis petits villages, à l’image de Juigné-sur-Loire, de Saint-Sulpice ou de Saint-Rémy-la-Varenne.

Au détour de votre périple, n’hésitez pas à faire une pause déjeuner en terrasse à Saint-Saturnin, au Bistrot de Saint-Sat, ou bien une pause café à La Caillotte/Toute la maison en parle, une boutique de décoration qui fait aussi salon de thé, où il fait bon boire un café dans le jardin, sous le magnifique noyer centenaire. Si vous avez plutôt envie d’un verre ou d’un déjeuner en bord de rivière, la guinguette traditionnelle Chez Jojo n’est pas très loin non plus ! Et si vous vous trouvez effectivement à Saint-Mathurin en fin de journée, la terrasse du restaurant Reflets de Loire ou celle, sur la rive opposée, de la guinguette La Riviera sont de belles options pour un apéro avec vue. Pour un bon déjeuner ou dîner, le restaurant La Luciole, face à la gare, est tout indiqué.

La boucle du vignoble Loire-Layon-Aubance

Cette balade de 87 kilomètres, au départ de Chalonnes-sur-Loire ou d’Angers, offre un condensé des plus beaux sites de l’Anjou, entre bords de Loire et coteaux du Layon. Un peu plus intense que les précédentes, elle vous permettra de découvrir de nombreux villages et un large éventail de paysages.

Sur la route, les haltes gourmandes ne manquent pas non plus. Pour faire une pause bien méritée, côté Loire, le restaurant La Table des Trois Lieux aux Ponts-de-Cé est toujours une bonne idée, tout comme la guinguette La Croisette sur l’île de Béhuard à Savennières. On s’arrête là pour boire un café, déjeuner ou dîner avec une très belle vue sur la Loire. Sur la place de l’église, à Savennières, la terrasse du restaurant Le Chenin est aussi très agréable, à l’image de leur carte raffinée. Non loin de là, à La Pointe à Bouchemaine, le café des Piplettes et le Monkey Bar sont parfaits pour un apéro ou un verre au bord de l’eau.

Bonne route !